Après 39 ans de prison pour rien, cet homme nous donne une vraie leçon de vie

Ruminer sa colère est un poison qui vous dévore de l’intérieur. On pense que la haine est une arme dirigée contre la personne qui nous a fait du mal. Mais elle est à double tranchant. Et le mal que nous croyons faire, c’est surtout à nous-mêmes que nous le faisons.
Mitch Albom

blog-ricky-jackson-1-éditions-fractales-par-david-tellier

Lorsqu’on fait du tort aux gens, ils ont tendance à devenir aigris et cyniques et souvent, leur colère se transforme en haine, et cette haine décuple leur mal-être, c’est un cercle vicieux. Apprendre à pardonner et aller de l’avant devient un exercice difficile pour le quidam, mais lorsqu’on y parvient, ça donne aux autres, une vraie leçon de vie, et c’est le cas avec l’histoire de Ricky Jackson, un homme qui a été libéré de prison en 2014 après avoir purgé une peine de 39 ans de prison pour un crime qu’il n’a pas commis et aujourd’hui, il nous donne un brillant exemple à suivre.

 

L’histoire de Ricky Jackson

En 1975, Jackson a été reconnu coupable, à l’âge de 19 ans, d’avoir assassiné avec deux amis, un homme nommé Harold Franks. Les preuves contre Jackson étaient uniquement basées sur le témoignage d’un garçon de treize ans, qui se trouvait dans un bus scolaire, à quelques dizaines de mètres de la scène du crime.

 

Libération de Ricky Jackson

facebook-ricky-jackson-2-éditions-fractales-par-david-tellier

À l’époque, le témoignage du garçon, Eddie Vernon, était contesté par ses camarades de classe, parce qu’ils ont tous affirmé être dans le bus, à un endroit où il était impossible de voir le meurtre.

C’était la seule preuve qu’on présenta au jury de Cleveland, en Ohio, mais ils avaient la ferme intention de condamner à mort Jackson. Jackson et ses amis ont évité l’exécution grâce à une erreur administrative qui leur a permis de faire appel.

Lors de l’audience en appel de 2014, Vernon a finalement admis qu’il était impossible de voir le crime depuis le bus. Il a affirmé que la police l’avait contraint à témoigner contre Jackson. Ce cas met une fois de plus en lumière, les failles du système judiciaire américain.

« Dans le cas de Ricky Jackson , les conséquences de l’erreur judiciaire sont effrayantes », a déclaré Clive Stafford-Smith, le responsable de « Reprieve », un organisme de bienfaisance des droits de l’homme basé à Londres. « Le cas de M. Jackson n’est pas rare, il nous montre à quel point, tout fonctionne mal : un témoin orienté par la police dans une version qui correspond mieux à leur conviction; un réel manque de preuves fiables; une justice défavorable aux pauvres; un jury ou un juge non disposé à tolérer le doute; et un système justicière où, une fois reconnu coupable, il devient presque impossible de renverser le processus.

Merci à l’équipe d’avocats, car Jackson va maintenant recevoir 2 millions $ de dommages et intérêts. Cependant, peu importe la somme d’argent, parce que rien ne pourra jamais lui redonner ses quarante ans de vie perdue en prison.

blog-ricky-jackson-3-éditions-fractales-par-david-tellier

 

Le pardon

blog-ricky-jackson-5-éditions-fractales-par-david-tellier

Face à une telle tragédie, il serait compréhensible de voir Jackson être rempli de haine et de colère. Cependant, son attitude face à cette situation nous montre la force insoupçonnée de l’esprit humain.

À sa libération, lorsqu’on lui a demandé s’il éprouvait de la colère à propos de son incarcération, sa réponse devrait nous inspirer: «Beaucoup de gens voudraient que je déteste cette personne et que je lui porte toute ma haine, mais je ne le ferai pas, dit-il. «Malgré ce que cet homme a fait, je ne le hais pas, et je souhaite simplement qu’il ait une vie heureuse … il lui a fallu beaucoup de courage pour avouer qu’il avait menti. En fin de compte, il est venu vers moi et je lui en suis reconnaissant. »

 

Un homme innocent en prison

blog-ricky-jackson-4-éditions-fractales-par-david-tellier

Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, Jackson promet de tirer le meilleur parti de sa nouvelle liberté et de rendre sa vie merveilleuse. Sans colère et sans amertume, il accepte sa vie telle qu’elle est.

Selon le thérapeute, le Dr Andrea Brandt, le pardon vous apprend à aller de l’avant en acceptant toutes les difficultés de la vie. « En pardonnant, vous acceptez ce qui vous arrive et vous trouvez plus facilement la paix intérieure. »

Ce processus du pardon est repris par l’auteur spirituel, de renommée mondiale, le Dr Wayne Dyer, qui démontre que la haine débouche inexorablement sur une détérioration de la condition humaine. « En vous remplissant de colère, vous alimentez la colère et vous devenez responsable des événements qui vous entourent », dit-il. « Lorsque vous avez été lésé, rappelez-vous bien que vous n’avez pas besoin de vous venger, car ça n’apporte rien de bon, au contraire. »

Les leçons que Ricky Jackson a apprises instinctivement lors de ses 39 ans de prison peuvent être apprises par chacun d’entre nous, si nous prenons le temps de nous éduquer spirituellement. Jackson nous donne le parfait exemple sur la façon de transformer la douleur et la souffrance en amour, afin de maximiser le peu de temps qui nous est donné sur cette terre.

David TELLIER

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInDigg thisFlattr the authorPin on PinterestPrint this pageShare on StumbleUponShare on VKShare on YummlyShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *