C’est officiel : nous allons sur Mars

Le Sénat américain qui supervise les projets spatiaux de la NASA vient d’adopter un projet de loi bipartisan. Ce projet de loi prévoit d’allouer en 2017, 19,5 milliards $ pour les fonds de la NASA, mais l’agence spatiale aura une mission primordiale: envoyer des hommes sur Mars.

the-martian-viral-teaser-1280x766

Les sénateurs républicains et démocrates sont unanimes sur le fait que l’Amérique doive sauvegarder ses programmes spatiaux. Avec un nouveau président à l’horizon et les problèmes qui s’ensuivent, le comité sénatorial du commerce, de la science et des transports a adopté un projet de loi bipartisan donnant à la NASA 19,5 milliards $ pour poursuivre son travail sur une mission sur Mars. Ce budget soutient également la poursuite du programme qui vise à envoyer des astronautes sur la station spatiale internationale (ISS) à l’aide de fusées privées. Ces missions devront se faire depuis le sol américain, et au plus tard en 2018.

Le sénateur républicain Ted Cruz nous fait remarquer que dans le passé, à chaque fois qu’il y a eu un nouveau président, les programmes spatiaux de la NASA ont été remis en cause et ses grands projets d’exploration ont toujours été annulés. L’impact en terme d’emplois était terrible, sans compter l’argent gaspillé.

Cette loi de 2016 pour la NASA comprend un budget total de 19,5 milliards $ pour l’exercice 2017, mais il doit encore être adopté par le Sénat dans son ensemble, bien sûr. Ce budget alloué est le même que ce qui a été approuvé par l’administration d’Obama et un peu plus que la version publié par le Comité des finances du Sénat.

Le sénat n’octroie pas à la NASA cet argent par plaisir, il exige que la NASA s’en serve pour envoyer des équipages sur Mars d’ici les 25 prochaines années.

288706-mission-to-mars

Le projet de loi alloue ces fonds pour différents domaines: 4,5 milliards $ pour l’exploration, près de 5 milliards $ pour des opérations spatiales, et 5,4 milliards $ pour la recherche. Cela n’enraye pas les plans controversés de la NASA de 2021, visant à envoyer des hommes sur des astéroïdes afin d’y recueillir des échantillons. Par souci de transparence, le congrès souhaite toutefois que l’agence spatiale lui envoie régulièrement des rapports sur les coûts.

Cinquante-cinq ans après que le président Kennedy exhorte la nation d’envoyer un homme sur la lune, le Sénat encourage la NASA d’envoyer un homme sur Mars. Le sénateur de Floride, Bill Nelson, déclare avec enthousiasme que les priorités de cette nouvelle loi marquent le début d’une nouvelle ère de vols spatiaux américains.

Ce commun accord bipartisan sur ce nouveau projet de loi démontre que l’exploration de l’espace est un enjeu majeur pour la nation, tant au niveau de la croissance que sur le plan humain. Maintenant, nous devons attendre que cette loi passe au Sénat.

David TELLIER

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInDigg thisFlattr the authorPin on PinterestPrint this pageShare on StumbleUponShare on VKShare on YummlyShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *