L’ayahuasca, une drogue hallucinogène à l’étude pour un nouveau médicament

Pendant des siècles, dans la forêt amazonienne, les chamans ont utilisé l’ayahuasca, un breuvage hallucinogène traditionnellement utilisé pour entrer en transe dans un but divinatoire ou comme outil thérapeutique et comme puissant outil de purification lors de rituels de guérison sacrés. Il aide les gens dans leur quête spirituelle en altérant leur perception visuelle et auditive et aujourd’hui cette drogue gagne en popularité dans le reste du monde, et certaines recherches suggèrent même qu’il pourrait aider à traiter la dépression et l’ anxiété.

blog-ayahuasca-médicament-éditions-fractales- par-david-tellier

Mais qu’est-ce exactement l’ayahuasca? Et comment ce produit à base de plantes peut-il nous faire voyager d’une manière aussi intense que le LSD , avec ces épisodes d’atroces vomissements?

En fait, bien que la plupart des gens pensent que l’ayahuasca est une plante unique, il est en fait une combinaison de deux plantes: les feuilles de Psychotria viridis et les vignes de Banisteriopsis caapi .

Aucun d’entre eux n’a un pouvoir hallucinogène, mais leurs feuilles sont connues pour contenir du DMT, une substance psychotrope puissante, un produit chimique qui est structurellement similaire à la sérotonine , un neurotransmetteur, qui se trouve également dans les champignons magiques, potentiellement efficaces pour le traitement de la dépression .

Nos enzymes intestinales désactivent naturellement le DMT, qui ne nous affecte donc pas, mais la vigne d’ayahuasca inhibe en quelque sorte ces enzymes et les empêche de fonctionner correctement ce qui permet à la DMT d’entrer dans la circulation sanguine et traverser la barrière hématoencéphalique, le premier rempart de l’euphorie.

Une demi-heure après la consommation, la boisson commence à faire ressentir ses effets, avec son pic d’hallucinations après une heure, et le plus souvent sur une durée d’environ 6 heures.

Mais ce qui est intéressant au sujet de ces hallucinations est que, contrairement aux voyages produits par le LSD et les champignons, avec l’ayahuasca, les gens restent conscients qu’ils hallucinent.

Au lieu d’entendre des voix, ils entendent des sons exacerbés qui se produisent tout autour d’eux, ce qui explique pourquoi les chamans jouent souvent de la musique lors des cérémonies d’ayahuasca.

Après cette expérience, beaucoup de personnes déclarent être plus à l’aise avec leurs pensées, d’avoir trouvé la paix intérieure, et être en accord avec leur situation actuelle.

 

Alors qu’est-ce qui se passe dans notre cerveau lorsque nous consommons de l’ayahuasca et qu’est-ce qui produit de tels effets secondaires?

Nous ne savons pas encore tout sur ce “médicament”, mais nous savons que cela semble calmer une région du cerveau qui, lorsqu’il est hyperactif, débouche sur la dépression, l’ anxiété et la phobie sociale.

Il produit les mêmes effets que la méditation. Certaines preuves convergent sur le fait que la DMT pourrait aider la mémoire à long terme et la croissance de nouveaux neurones, et il pourrait même avoir le potentiel de tuer certaines cellules cancéreuses.

Cela ne veut pas dire que l’ayahuasca pourrait être utilisé pour traiter le cancer dans sa forme actuelle, mais les scientifiques pensent qu’à l’avenir, il pourrait être utile pour lutter contre le cancer.

Cependant, comme tout médicament, l’ayahuasca a aussi ses effets secondaires, tels que les vomissements.

David TELLIER

Article: source d’information

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInDigg thisFlattr the authorPin on PinterestPrint this pageShare on StumbleUponShare on VKShare on YummlyShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *