Le Temps, (en poésie)


Le Temps


Le temps déchaîne les passions,

c’est l’un des sujets essentiels,

une chose immatérielle,

qui peut causer l’agitation,

mais cette histoire du temps,

me tourmente toujours autant.


Jour après jour, sans relâche,

Le Temps Le temps déchaîne les passions,

c’est l’un des sujets essentiels,

une chose immatérielle,

qui peut causer l’agitation,

mais cette histoire du temps,

me tourmente toujours autant.


Jour après jour, sans relâche,

j’observe couler le sablier,

t si je tente de l’oublier,

e souffre, et je me fâche,

Alors, si le temps s’installe,

je me dis que tout est mental.


J’éloigne le temps qui passe,

en évitant tous les miroirs,

l’idée est dure à concevoir,

et peut paraître cocasse,

bien sûr je suis dans le déni,

quelle belle monomanie.


Si lors des nuits, si lors des jours,

pris de rancœur, je me replie,

et que ma vie n’est pas remplie,

c’est des remords, comme toujours.

Peut-on combler tous ses désirs,

sans succomber à tout loisir.


Le temps s’étend à l’infini,

portant sur lui chaque saison,

mais le mortel voit l’horizon,

d’un temps compté bien défini.

Alors, je vis au jour le jour,

en savourant tout mon parcours.


de David Tellier

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInDigg thisFlattr the authorPin on PinterestPrint this pageShare on StumbleUponShare on VKShare on YummlyShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageEmail this to someone