SORTIE OFFICIELLE DU LIVRE : « Le Royaume des contes – Tome I » !

Comme à son habitude, la baronne se promenait à cheval dans les bois en quête d’inspiration. Ce matin-là, une jolie idée lui vint en tête ; elle mit pied à terre, et se plaça contre des saules et des peupliers qui étaient plantés le long d’une petite rivière qui coulait au bord du pré. Elle se mit à coucher des mots dans son petit carnet qui finiront par devenir de magnifiques contes : La Belle aux cheveux d’or ; L’Oiseau bleu ; Gracieuse et Percinet ; La Biche au bois.

« Le Royaume des contes - Tome I » !

Le Royaume des contes, Tome I à 11,90 € ( frais de port offerts ).

Extrait:

La Belle aux cheveux d’Or

Il était une fois la fille d’un roi qui était si belle qu’il n’y avait rien de si beau au monde ; et parce qu’elle était si belle, on la nommait la Belle aux cheveux d’or. Ses cheveux étaient plus fins que de l’or, et blonds à merveille, tout frisés, qui lui tombaient jusqu’aux pieds. On l’a voyait toujours couverte de ses cheveux bouclés, avec une couronne de fleurs sur la tête et des habits brodés de diamants et de perles : c’était si impressionnant qu’on ne pouvait la regarder sans l’aimer.

Il y avait dans le voisinage, un jeune roi célibataire, qui était beau et très riche. Quand il apprit tout ce qu’on disait de la Belle aux cheveux d’or, bien qu’il ne la vit pas encore, il se prit à l’aimer si fort, qu’il en perdait l’envie de boire et de manger, et il se décida à lui envoyer un ambassadeur pour la demander en mariage. Il fit faire un magnifique carrosse pour son ambassadeur ; il lui donna plus de cent chevaux et cent domestiques, et lui recommanda bien de lui amener la princesse.

Dès qu’il quitta le roi, toute la cour ne parlait que de ça ; et le roi, qui ne doutait pas une seconde que la Belle aux cheveux d’or puisse décliner son offre, lui faisait déjà faire de belles robes et de somptueux meubles. Pendant que les ouvriers étaient occupés à travailler, l’ambassadeur, arrivé chez la Belle aux cheveux d’or, lui fit son petit message ; mais ce jour-là, soit qu’elle ne fût pas de bonne humeur, ou soit que le compliment ne lui semblât pas à son goût, elle répondit à l’ambassadeur qu’elle remerciait le roi, mais qu’elle n’avait pas envie de se marier.
L’ambassadeur partit de la cour de cette princesse, bien triste de ne pas l’amener avec lui ; il rapporta tous les présents qu’il lui avait portés de la part du roi, car elle était fort raisonnable, et savait bien qu’une fille ne devait rien accepter d’un garçon : aussi elle ne voulut jamais accepter les beaux diamants et le reste ; et, pour ne pas mécontenter le roi, elle prit seulement une poignée d’épingles d’Angleterre.

Quand l’ambassadeur arriva à la grande ville du roi, où il était attendu si impatiemment, tout le monde s’attrista de le voir revenir sans la Belle aux cheveux d’or. Le roi se mit à pleurer comme un enfant : on le consolait tant bien que mal.

Il y avait un jeune garçon à la cour qui était beau comme le soleil, le plus beau du royaume : à cause de sa bonne grâce et de son esprit, on le nommait Avenant. Tout le monde l’aimait, hormis les envieux, qui étaient fâchés de voir le roi lui faire des privilèges et lui confier tous les jours ses affaires.

Avenant se trouva avec des personnes qui parlaient du retour de l’ambassadeur, et qui disaient qu’il n’avait rien fait qui vaille. Il leur dit, sans y prendre garde :

— Si le roi m’avait envoyé vers la Belle aux cheveux d’or, je suis certain qu’elle serait venue avec moi.

Aussitôt dit, ces méchantes personnes allèrent le répéter au roi :

— Sire, vous ne savez pas ce que dit Avenant ? Que, si vous l’aviez envoyé chez la Belle aux cheveux d’or, il l’aurait ramenée. Prenez garde mon roi ! il prétend être plus beau que vous, et qu’elle l’aurait tant aimé, qu’elle l’aurait suivi partout.

À cet instant, le roi qui se met en colère, si en colère, qu’il était hors de lui.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInDigg thisFlattr the authorPin on PinterestPrint this pageShare on StumbleUponShare on VKShare on YummlyShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *